L’ART BRUT

FR | EN


Darger, Henry


159 At Jennie Richee

159 At Jennie Richee. They mingle with the child prisoners at the absence of guards they overcome to get them to quit work and follow them next morning (159 A Jennie Richee. Elles se mêlent aux enfants prisonniers et en l'absence des gardes elles les convainquent de quitter le travail et de les suivre le matin suivant), entre 1930 et 1972
décalque, aquarelle et collage sur papier
60 x 275 cm
© crédit photographique
Collection de l’Art Brut, Lausanne

Auteur

Darger, Henry (1892-1973), Etats-Unis

Biographie

Henry Darger est né à Chicago, aux Etats-Unis. En 1896, sa mère décède. Le garçon vit seul avec son père pendant une année. Il est ensuite placé dans un foyer, puis dans une institution pour handicapés mentaux à Lincoln, dont il s’enfuit à l’âge de dix-sept ans, après avoir appris le décès de son père. Il revient alors s’installer à Chicago où il loue une chambre, et est engagé comme plongeur et nettoyeur dans des hôpitaux de la ville, poste qu’il occupe jusqu’à sa retraite, en 1963.

A sa mort, son logeur, le photographe Nathan Lerner, découvre une autobiographie de deux mille pages, ainsi qu’une œuvre littéraire dactylographiée de plus de quinze mille pages intitulée In the Realms of the Unreal (« Dans les royaumes de l’irréel »). Elle est accompagnée de plusieurs centaines d’aquarelles de très grands formats. Ses compositions mettent en scène des héroïnes au sexe masculin, les sept « Vivian Girls ». Elles empruntent aux albums de coloriage, à la bande dessinée et à la littérature enfantine du début du siècle. Cet ouvrage colossal, qui l’a occupé pendant plus de soixante ans, relève de la technique du collage, du décalque et du dessin à l’aquarelle.

Boutique