L’ART BRUT

FR | EN


Doudin, Jules


Roscetst aggen d'affeires

Doudin, Jules
Roscetst aggen d'affeires, entre 1927 et 1937
encre et mine de plomb sur papier
15,5 x 10 cm
© crédit photographique
Collection de l’Art Brut, Lausanne

Auteur

Doudin, Jules (1884-1946), Suisse

Biographie

Né à Payerne, en Suisse, Jules Doudin est issu d’une famille de dix enfants. Son existence est marquée par la mort de son père, cordonnier de profession, qui se suicide alors que Jules a onze ans. Pour subvenir à ses besoins, le jeune garçon quitte l’école très tôt et se fait embaucher successivement comme aide de campagne, manoeuvre et employé aux chemins de fer. À l’âge de vingt-trois ans, ses fiançailles sont rompues et, à la suite de ce chagrin d’amour, il se réfugie dans l’alcool. Ses violents emportements motivent son internement à l’hôpital psychiatrique universitaire de Cery, près de Lausanne, en 1910, où il sera diagnostiqué schizophrène. Durant les premières années, il s’évade à plusieurs reprises de l’établissement.

A partir de 1925, Doudin, comme d’autres patients, est occupé à la fabrication de sacs en papier pour les commerces de la ville. À l’âge de quarante-trois ans, il se lance dans la création, subtilisant du papier sur lequel il se met à écrire et à dessiner. Détournant ce matériau de sa fonction initiale, il l’emploie comme support pour une vaste production graphique qu’il mène avec assiduité pendant plusieurs mois, avant de l’interrompre complètement. Il dessinera à nouveau par intermittence durant dix ans. Ses compositions sont réalisées à la mine de plomb ; certaines sont rehaussées d’encre ou de crayon de couleur. Il représente des personnages, des animaux, des êtres fantastiques et des autoportraits, accompagnant ses compositions d’annotations.

Boutique