L’ART BRUT

FR | EN


Creative Growth Art Center



  • Le Creative Growth Art Center, situé à Oakland, près de San Francisco, est un lieu d’expression artistique accueillant des personnes dont le fonctionnement psychologique, neurologique ou mental est perturbé. Eloigné de toute motivation thérapeutique, le centre californien vise à favoriser l’émancipation d’impulsions créatrices. Il apparaît comme un îlot de liberté duquel se dégage une intense énergie.

    Le célèbre neurologue new-yorkais Oliver Sacks, auteur de L’Homme qui prenait sa femme pour un chapeau, s’est penché tout particulièrement sur le lien entre dérèglement psychique et expression artistique: « Les perturbations du comportement ou les maladies peuvent être tenues également pour créatrices – car tout en détruisant des voies ou procédures particulières, il arrive simultanément qu’elles contraignent le système nerveux à une croissance et une évolution inattendues en le forçant à s’engager dans d’autres pistes et chemins. »

    Les désordres mentaux dont sont atteints certaines personnes fréquentant cet atelier californien se sont montrés propices, paradoxalement, à l’essor d’une fécondité artistique insoupçonnée. Indifférents ou imperméables aux suggestions qui leur ont été faites par les animateurs, ils ont trouvé de manière radicalement autonome la manière de développer des ressources personnelles jusqu’alors inexploitées.

    L’exposition présente la production de cinq artistes du Creative Growth Art Center, qui font figures d’exception: Judith Scott, Dwight Mackintosh, Donald Mitchell, Lorna Hylton et Daniel Miller.

    La Collection de l’Art Brut remercie chaleureusement Tom di Maria, directeur du centre, de sa collaboration et de ses généreuses donations.

    Un film consacré à Judith Scott, coproduit par la Collection de l’Art Brut, est projeté en permanence dans le musée: Les cocons magiques de Judith Scott de Philippe Lespinasse, 36 min., Bordeaux, Lokomotiv Films, et Lausanne, Collection de l’Art Brut, 2005.

    Spectacle en création à la Collection de l'Art Brut: On m’appelait Judith Scott. Texte de Pascal Rebetez, lu par Christine Vouilloz lors du vernissage.

  • Informations pratiques

    Dates

    Du 19 mai au 18 septembre 2006

    Vernissage le jeudi 18 mai 2006 à 18h30

    Commissaire

    Lucienne Peiry

    Publication

    Lucienne Peiry et Pascal Rebetez, On m’appelait Judith Scott, Lausanne, Collection de l’Art Brut, 2006.

    Film / DVD

    • Les cocons magiques de Judith Scott, de Philippe Lespinasse, 36 min., Bordeaux/Lausanne, Lokomotiv Films/Collection de l’Art Brut, 2005.
    • Dwight Mackintosh, de Ron Sheets, 11 min., Lausanne, Collection de l'Art Brut, 2006.

    Evénements liés

    Visite commentée publique gratuite

    Partenaires

    Boutique

    Enseignants

    Biographie-s:

    Boutique