L’ART BRUT

FR | EN


Vie de la Collection


LES JARDINS DE L'ART BRUT - en présence de Pierre-Jean Wurtz, directeur du Festival de films d’art singulier Hors-Champs, à Nice.

05.07.2014
Entrée libre.

Le temps d’une soirée, la Collection de l’Art Brut ouvre ses jardins au public et propose une projection open air gratuite sur grand écran, consacrée à des films documentaires sur le thème des environnements d’Art Brut.
En présence de Pierre-Jean Wurtz, directeur du Festival de films d’art singulier Hors-Champs, à Nice.

Si les auteurs d’Art Brut réalisent dessins, peintures, ou encore oeuvres textiles et sculptures, d’autres produisent des créations in situ. Il s’agit d’environnements situés la plupart du temps sur leur lieu de vie, où se dévoile un univers d’une densité étonnante et singulière. Maisons délirantes, jardins peuplés de figures imaginaires, cours remplies de bric-à-brac savamment orchestré : autant de perspectives sur des mondes où la créativité s’exprime sans limites.


Ecouter la présentation de la soirée par Sarah Lombardi, directrice de la Collection de l'Art Brut

Horaire:
18h00 ouverture des portes
21h00 fermeture du musée
22h00 projections
01h00 fin de la soirée

Petite restauration sur place avec la buvette du Café de Grancy
La soirée sera animée de 19h00 à 22h par les DJ du Webmagazine Sonotone.

- Les tourne-vents d’André Pailloux, d’Andress Alvarez et Philippe Lespinasse, France, 2014, 10’
Ancien peintre naval, André Pailloux remplit le jardin de son modeste pavillon de Brem sur Mer d’une multitude d’éoliennes colorées construites à partir de matériaux de récupération. Philippe Lespinasse nous fait entrer dans l’univers de ce retraité hyperactif, également inventeur d’une étrange bicyclette sur laquelle il a accroché des guirlandes et des ornementations peintes à la main – un véhicule de plus de deux mètres de long pour 53 kg !

- Dans la cour du Roi Arthur, de Yohann Laffort, 11’, France, 1998
À partir de la fin des années 1950, Arthur Vanabelle a récupéré et collecté toutes sortes d'objets (enjoliveurs, matériels agricoles réformés, ressorts, abat-jours, téléviseurs, vieux pneus, tôle de cuisinières, jerrican, etc.) pour confectionner des sculptures dont l'univers esthétique évoque celui des objets et engins multicolores qui ornent les manèges dans les foires. Mais ici, il s’agit de canons, de chars d'assaut, de fusées, et surtout d’avions de toutes tailles. Yohann Laffort donne la parole à cet ancien agriculteur, qui parle de son travail créatif de sa vie et de ses souvenirs, souvent douloureux.
La maison d'Arthur Vannabelle est en danger depuis que son propriétaire est en maison de retraite. Une association s'est créée pour la sauver.

- L’immortalité en fin de compte, de Pascale Ferland, 81, Canada, 2003
Dans certains villages québécois, des œuvres frappent l'œil de par leurs couleurs, leurs formes et leurs proportions. Elles représentent le travail acharné de créateurs d'Art Brut, des gens qui ignorent les grands courants de l'histoire de l'art. Leur passion a provoqué incompréhension et hostilité dans leur entourage et piqué la curiosité de la réalisatrice Pascale Ferland, qui a rencontré trois de ces créateurs. Lionel Thériault a transformé la ferme familiale en véritable musée à ciel ouvert, illégalement aux dires de certains. Léonce Durette a fait de sa maison une immense sculpture, au grand désarroi de son épouse. Quant à Roger Ouellette, décédé en 1999, sa fille tente de préserver ses gigantesques statues de l'usure du temps.

Télécharger le carton d'invitation