L’ART BRUT

FR | EN

  • PRECEDENT
  • LISTE
  • SUIVANT

  • Autour de l'Art Brut


    André Robillard à la Collection de l'Art Brut pour la Nuit des Musées

    21.09.2013
    A l’occasion de l’édition 2013 de la Nuit des Musées, la Collection de l’Art Brut rend hommage à André Robillard (1931) à travers une présentation de ses œuvres, des projections de films et une rencontre en musique.
    En 1964, André Robillard assemble des objets de récupération glanés dans les poubelles et crée son premier fusil. Jean Dubuffet le découvre par l’intermédiaire du psychiatre Paul Renard et en fait l’acquisition pour sa collection d’œuvres d’Art Brut. Ce sera le début d’une riche aventure créatrice : André Robillard construit depuis 50 ans des armes, des avions, des spoutniks et des animaux. Il dessine et joue également de l’accordéon, de l’harmonica et du « seau à cartouches », un instrument de son invention.
    En présence d’André Robillard, une rencontre exceptionnelle avec un auteur dont les œuvres font partie de la collection historique du musée.

    15h30 : Regards et signes – visite d’exposition
    Visite de l’exposition permanente par un guide et une interprète en Langue des Signes française.
    Réalisé dans le cadre du projet Accès-Cible, en collaboration avec Pro Infirmis Vaud.

    14h15 / 16h15 / 18h15 : Sacré « pétard » ! - Ateliers pour enfants (8 à 12 ans) / durée 1h45
    Fusils, mitraillettes, carabines, depuis 50 ans, André Robillard réalise des armes à feu. Fabriquées avec des objets de récupération comme des boîtes de conserves, des morceaux de bois, du plastique et du scotch, elles sont totalement inoffensives. L’atelier propose de réaliser un objet en s’inspirant des œuvres de ce créateur d’Art Brut exposé au musée.

    20h45-21h30 : Rencontre en musique avec André Robillard
    Alain Moreau, directeur du théâtre de Villefranche, s’entretiendra avec André Robillard (1931). Ce sera l’occasion d’en savoir plus sur la vie et l’œuvre de ce créateur autodidacte français dont la Collection de l’Art Brut possède notamment le premier fusil, acquis par Jean Dubuffet en 1965. La discussion sera ponctuée d’interventions musicales car André Robillard chante aussi en s’accompagnant de ses nombreux accordéons et d’une batterie d’objets hétéroclites, comme des bidons en plastique ou des arrosoirs avec lesquels il obtient des sons.

    15:00 - 20:30 projections en continu / 22:00 - 02:00 projections en continu
    19:30 présentation des films par les réalisateurs
    *** Visites à André Robillard film de Claude et Clovis Prévost (2007, 12 min.)
    Villeneuve d’Ascq, Musée d’art moderne Lille Métropole.
    Claude et Clovis Prévost filment André Robillard dans son appartement-atelier, situé à Fleury-les-Aubrais, entre mai 2006 et mai 2007. André Robillard joue de l’harmonica, chante en s’accompagnant de son accordéon ou d’un bidon en plastique qu’il tapote d’une cartouche de fusil de chasse vide glissée sur le doigt. Il présente quelques uns de ses fusils réalisés à partir de matériaux de récupération, commente son travail, réalise quelques dessins, et fabrique même un « Machin d’artiste », soit un fusil !

    *** À coup de fusils ! film de Henri-François Imbert (1993, 25min.)
    En 1964, André Robillard se met à fabriquer des fusils avec des matériaux de récupération, des dizaines de fusils! Le docteur Renard envoie l’un d’entre eux à Jean Dubuffet, pour la collection d'œuvres d'Art Brut qu'il constitue dès 1945. André Robillard est ainsi devenu, « à coup de fusils », un créateur majeur de l'Art Brut. Dans ce film, il nous fait découvrir lui-même ses créations et son mode de travail. Il nous raconte alors son incroyable histoire, puis nous partons avec lui à Cologne pour découvrir son exposition. Alors, André Robillard oublie la caméra, qui filme l'œuvre et la vie qui s'entremêlent.