L’ART BRUT

FR | EN


Aloïse. Le ricochet solaire



  • L’été 2012 va connaître le plus grand événement jamais organisé autour de l’œuvre d’Aloïse (1886-1964) dont Jean Dubuffet, à l’origine du concept d’Art Brut, en a fait l’une des figures majeures. La Collection de l’Art Brut et le Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne présentent les expositions Aloïse. Le ricochet solaire, à l’occasion de la publication du catalogue raisonné électronique de son œuvre, réalisé par la Fondation Aloïse. Une manifestation accompagnée d’un ouvrage de référence, d’un livret, ainsi que d’un coffret de disques compacts, consacrés aux écrits d’Aloïse notamment.
    Vingt-six ans après la première exposition à la Collection de l’Art Brut consacrée à Aloïse, celle-ci présente Aloïse. Le ricochet solaire. Cette manifestation met à l’honneur le premier corpus d’œuvres de cet auteur d’Art Brut, réuni par Jean Dubuffet, et propose un regard historique sur cette production. Grâce à la donation faite par le peintre français à la Ville de Lausanne en 1971 – à l’origine de la création de la Collection de l’Art Brut –, l’institution lausannoise possède un fonds remarquable. Il s’est enrichi ultérieurement avec des donations du professeur Hans Steck, directeur de l’hôpital psychiatrique universitaire de Cery, près de Lausanne, de 1936 à 1960, de sa femme Eva Steck, de Jean Planque et de Juliette Narbel, infirmière à l’asile de La Rosière, à Gimel.

    En 1941, Jacqueline Porret-Forel, médecin généraliste installée à Morges, fait la connaissance d’Aloïse à l’asile de La Rosière, dépendance de l’hôpital psychiatrique de Cery. Au fil de ces entrevues régulières, la doctoresse noue une relation privilégiée avec Aloïse. Cinq ans plus tard, Jacqueline Porret-Forel entre en contact avec Jean Dubuffet pour lui faire connaître l’œuvre d’Aloïse. Cette rencontre sera déterminante dans l’histoire de l’Art Brut : à la vue de ces travaux, Dubuffet comprend immédiatement qu’il est en présence d’une production exceptionnelle, alors même qu’il est en quête de créations conçues hors du conditionnement culturel et social depuis un an à peine. En 1948, il expose ces dessins à Paris, dans le sous-sol de la galerie René Drouin. Aloïse devient une figure emblématique de l’Art Brut. Cette découverte conduira à plusieurs reprises Dubuffet à Gimel en Suisse, pour rendre visite à Aloïse et suivre, pendant près de vingt ans, l’évolution de son travail.

    C'est avec un œil rigoureux et exigeant que Jean Dubuffet opère une sélection parmi les dessins que possède Jacqueline Porret-Forel et qu’elle lui remet en don. Il constitue ainsi un corpus unique au monde, qui forme le cœur du fonds de la Collection de l’Art Brut. Dubuffet considérait «la vaste tapisserie à mille volets d’Aloïse» comme un exemple éblouissant d’une création d’Art Brut proprement féminine, dans laquelle l’auteur a trouvé «un moyen de manifester son sentiment de l’impermanence, de la relativité, de l’inexistence réelle de tout être».

    L’exposition de la Collection de l’Art Brut présente près de cent-vingt œuvres issues de son fonds, dont des dessins réalisés principalement avant 1960, un ensemble important de cahiers dessinés, des écrits, ainsi que des œuvres provenant d'institutions partenaires. Des documents d’archives sont également réunis, notamment des photographies, des échanges de correspondance et un film.
     
    L’EXPOSITION A LA COLLECTION DE L’ART BRUT

    Depuis 1976, date d’inauguration de la Collection de l’Art Brut, les œuvres d’Aloïse sont présentées en permanence dans notre institution. L’exposition temporaire Aloïse. Le ricochet solaire présente près de cent-vingt œuvres, dont des dessins, des écrits, des photographies, des documents d’archive et un film – unique témoignage visuel de l’artiste au travail. Par ailleurs, plusieurs œuvres de grand format seront exposées de manière à être visibles dans leur globalité. Une salle rassemble également pour la première fois vingt-sept cahiers de dessins et des écrits dont certains sont lus et diffusés dans l’espace.

    Le film sera diffusé en permanence dans l’exposition : Le miroir magique d’Aloyse, film de Florian Campiche, 23 minutes, 1963, par le Centre d’études de l’expression plastique de la Clinique psychiatrique universitaire de Lausanne, avec l’aide de F. Hoffmann - La Roche & Cie SA.

    La Collection de l’Art Brut exprime sa vive gratitude à Jacqueline Porret-Forel et à Céline Muzelle. Elle remercie également la Collection abcd, le Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut, l’Institut universitaire d’histoire de la médecine et de la santé publique, Lausanne, et les collectionneurs privés.


  • Informations pratiques

    Dates

    Du 2 juin au 28 octobre 2012

    Exposition au Musée Cantonal des Beaux-Arts, du 2 juin au 26 août 2012. www.mcba.ch


    Vernissage

    Vendredi 1er juin 2012
    18h30 : partie officielle au Musée Cantonal des Beaux-Arts

    20h00 : partie officielle à la Collection de l'Art Brut


    Commissaire

    Pascale Marini, conservatrice, Collection de l'Art Brut


    Publication

    Aloïse. Le ricochet solaire, 5 Continents Editions, Milan/Collection de l’Art Brut, Lausanne/Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne, 2012, 136 pages, 140 illustrations couleurs, CHF 39.- pendant l’exposition, CHF 42.- ensuite.

    Livret

    Aloïse, Collection de l’Art Brut, 2012, 48 pages, 39 illustrations couleurs, CHF 12.-

    Coffret de disques compacts

    La Parole aux écrits bruts, coffret de deux disques compacts avec livret illustré d’écrits, tome 2 sur Aloïse, Collection de l’Art Brut/Lausanne, en collaboration avec Espace 2 (Radio Télévision Suisse) 2012, CHF.

    Affiche, affichette, cartes postales

    Affiche format mondial (120 x 90 cm) et affiche A3 de l’exposition; cartes postales.

    Accessibilité   L’exposition Aloïse. Le ricochet solaire est partiellement accessible aux personnes à mobilité réduite.

    Visites commentées publiques gratuites

    Samedi 9 juin, 11h
    Mardi 4 septembre, 18h30
    Samedi 6 octobre, 11h

    Pour groupes et classes : visites sur demande (en français, allemand, anglais, italien, chinois et japonais)

    Conférence

    Le psychiatre Hans Steck et Aloïse, par Florence Choquard, historienne de la psychiatrie. Introduction par Pascale Marini, commissaire de l’exposition.
    4 octobre 2012, à 18h30 à la Collection de l’Art Brut

    Journée Art Brut

    sur Espace 2 (Radio Télévision Suisse), jeudi 31 mai 2012.

    Partenaires

    Retraites populaires, Espace 2 (Radio Télévision Suisse), 24 Heures, Fondation Leenaards.

    Biographie-s:

    Boutique