L’ART BRUT

FR | EN


Recherches sur l’Art Brut


le site de Richard Greaves disparaît lentement

13.08.2013
Mario del Curto s’est rendu plus de huit fois sur le site de Richard Greaves pour réaliser le livre et l’exposition « Richard Greaves anarchitecte », une exposition sous le commissariat de Sarah Lombardi et Valérie Rousseau, ainsi qu’un film en collaboration avec Philippe Lespinasse. Sa première visite date de 2001 et la dernière de février 2013. En 2009, Richard Greaves a quitté son territoire, fidèle à sa philosophie: « on ne possède jamais, tout est en devenir ». Entre temps, il est devenu père d’une petite fille, âgée de 4 ans aujourd’hui. Il vit avec sa nouvelle compagne à quelques dizaines de kilomètres du rang de Chausse Gros. Une vie toujours proche des arbres, de l’eau et de la terre.
Ses constructions n’ont pas résisté à l’abandon et aux tempêtes. Les nouvelles photographies de Mario del Curto rendent compte de cette décrépitude : « Des maisons, hormis la première, La Cabane à sucre, aucune ne tient encore debout. Une de mes préférées, La Cathédrale, est effacée comme un trait de crayon maladroit sur une feuille. La plus imposante, Les Trois Petits Cochons, s’est complètement affaissée. Seule l’aile ouest est encore droite, ouverte aux intempéries. La Maison Ronde agonise, à peine debout, ses entrailles affaissées en son ventre. Les autres gisent comme des bateaux échoués. Le sentier de poésie se transforme en chemin de peines, plus pour moi que pour Richard, me semble-t-il ; néanmoins, il n’a pas souhaité m’accompagner. » (Mario del Curto)