L’ART BRUT

FR | EN


Recherches sur l’Art Brut


Les Écrits bruts : quand l'écriture est folle - Conférence par Vincent Capt et Florence Choquard

14.11.2013
Jeudi 14 novembre 2013 - 19h00  -  Palais de Rumine  -  salle du Sénat
Une réinvention de la langue comme exutoire.
Les textes présentés lors de cette conférence ont été, pour la plupart, produits par des personnes internées en asile psychiatrique.
Vincent Capt nous entraînera, le temps d'une conférence, dans l'aventure singulière de ces écrits qui regorgent de perles langagières et de néologismes, conservés aujourd'hui par la Collection de l'Art Brut à Lausanne. De Samuel Daiber à Justine Python, le chercheur va dévoiler ces univers qui font éclater la langue en morceaux.
Florence Choquard abordera l'histoire et la genèse de ces corpus en tant qu'objets autobiographiques, scientifiques et esthétiques. À la croisée des savoirs, il sera question des relations entre patients et soignants, en particulier entre Eugénie Nogarède et le psychiatre Hans Steck à Cery (1927-1951).

Florence Choquard est docteur en psychologie (UNIL) et en histoire (EHESS). Collaboratrice libre de l'Institut universitaire d'histoire de la médecine et de la santé publique (CHUV), elle a écrit sa thèse en 2012, Le regard d'un psychiatre sur les écrits de la folie. La carrière d'Hans Steck à Cery.

Vincent Capt est enseignant et chercheur en langue et littérature françaises à l'Université de Lausanne. Il est également le co-fondateur du CraB (Collectif de réflexion autour de l'art brut) et l'auteur d'Ecrivainer. La langue morcelée de Samuel Daiber (Collection de l'Art Brut/Infolio, 2012). Sa thèse, Poétique des écrits bruts, sera publiée prochainement.