van Genk, Willem

Parnasky Culture
  • Parnasky Culture
  • Tube Station
  • 50 Jaar Soviet-Unie
  • Madrid
  • Le salon de coiffure
  • Sans titre
  • Sans titre
  • Portrait de Willem Van Genk

Parnasky Culture

van Genk, Willem Parnasky Culture, 1972 huile sur pavatex 70 x 142 cm © crédit photographique Collection de l’Art Brut, Lausanne

Auteurs

van Genk, Willem,

(1927-2005), Pays-Bas

Biographie

Willem Van Genk (1927-2005) est né à Voorburg, aux Pays-Bas. Il est le seul garçon d’une famille de dix enfants. Il perd sa mère à l’âge de quatre ans ; très tôt, il est sujet à des difficultés d’apprentissage, ainsi qu’à des troubles du comportement. Willem Van Genk commence à dessiner à l’école et à la maison, trouvant dans ce mode d’expression une échappatoire à une enfance solitaire et difficile.

A l’adolescence, il est placé dans un orphelinat jusqu’à l’âge de treize ans. Il s’installe ensuite à La Haye et suit des cours dans un établissement d’enseignement technique qu’il quitte avant la fin de sa formation. Willem van Genk se met en quête d’un emploi et est engagé dans une agence de publicité. Quelques années plus tard, l’adolescent est placé dans un orphelinat, puis dans une école chrétienne d’arts et métiers où il suit des cours de graphisme publicitaire. Mais le jeune homme est incapable de s’adapter. Il est licencié puis il est finalement accueilli dans un atelier pour handicapés mentaux situé à la Haye.

Willem Van Genk réside seul dans un appartement dont il débranche toutes les prises électriques. Il perçoit un petit salaire avec lequel il achète du matériel à dessiner. Ses peintures mettent en œuvre des procédés complexes de découpages et de collages et sont directement inspirées de ses nombreux voyages en ex-URSS, à Rome, Paris, Madrid, Copenhague, Cologne et Prague notamment. Il puise aussi son inspiration de divers guides touristiques ou de photographies tirées de sa propre documentation. En 1988, Willem Van Genk se consacre prioritairement à la réalisation de maquettes d’autobus. Dans les années 1990, il se limite à l’édition de copies d’œuvres plus anciennes à l’aide de stylos de différentes couleurs.

En 1996, il subit plusieurs crises cardiaques, ce qui l empêche de peindre. Deux ans plus tard, il est admis dans une maison de retraite. Toutes les œuvres qui étaient dans son appartement à La Haye, sont alors déménagées et le domicile est entièrement vidé. Le 12 mai 2005, Willem van Genk décède des suites d’une pneumonie.

Boutique

Exposition (s) à la Collection Art Brut