Théo

sans titre
  • sans titre
  • St. Nikkelaus
  • sans titre
  • sans titre

sans titre

Théo, sans titre, 1985, Crayon et feutre de couleur sur papier, 37.5 x 25.3 cm, Photo : Atelier de numérisation ¬- Ville de Lausanne Collection de l’Art Brut, Lausanne

Auteurs

Théo, (1918-1998), France

Biographie

Théo (1918-1998) est né dans un petit village près d’Aix-la-Chapelle, en Allemagne, où son père exerce la profession de tailleur de pierres. À l’âge de douze ans, il fait de la contrebande de nourriture avec d’autres habitants du bourg. Un jour, il se fait surprendre en compagnie de ses acolytes par des douaniers qui les intimident en tirant des coups de fusil. Suite à cet incident, Théo se replie sur lui-même, s’enferme dans un mutisme quasi-total et passe son temps à faire de longues marches dans les environs. Il semble aussi que ce soit à cette époque qu’il commence à dessiner des caricatures d’hommes d’Église. Pendant la Seconde Guerre mondiale, lorsqu’Hitler conçoit son programme d’extermination des malades mentaux, Théo échappe à la chambre à gaz grâce à son médecin de famille, mais il subit une stérilisation forcée. Peu à peu, il se met à récolter des déchets qu’il accumule chez lui.


À soixante et un ans, sa famille décide de le faire interner. Théo se consacre alors de manière assidue au dessin, utilisant du papier parchemin qu’il récupère dans les cuisines de l’établissement et des crayons de couleur ou des feutres offerts par ses proches.


Il réalise des centaines de compositions dont les thèmes principaux sont des portraits d’Hitler et des dignitaires nazis. Ses travaux sont accompagnés de slogans xénophobes et de dates qui renvoient aux années associées au IIIe Reich. Son univers iconographique s’inspire également de scènes bibliques et de personnages de l’actualité qu’il découpe dans des magazines. Théo rédige un texte au dos de chacune de ses œuvres, puis il les signe d’une écriture gothique et les envoie dans de petites enveloppes à sa famille. Il cache celles qu’il conserve sous son lit ou dans ses vêtements.


Exposition (s) à la Collection Art Brut