Collection de l'Art Brut, Kunst im Verborgenen, à l'Aargauer Kunsthaus

29.01.2019 - vie

En 1945, le peintre français Jean Dubuffet découvre en Suisse un terrain de collection et de recherche: dans la vie de tous les jours, mais aussi dans les hôpitaux, les prisons et les cliniques psychiatriques, il rencontre des gens qui réalisent, à des encablures du monde artistique officiel, des peintures gestiques, des assemblages et des dessins d’une grand sensibilité. Il rassemble sous le concept d’Art Brut ces formes artistiques intuitives et autodidactes.

Aujourd’hui que l’Art Brut est reconnu à l’échelle du globe, il est logique de porter le regard vers l’histoire qui relie étroitement notre pays à ce genre. L’exposition de l’Aargauer Kunsthaus donne à voir des œuvres d’art suisses datant des débuts du XXe siècle à aujourd’hui et provenant de la Collection de l’Art Brut (Aloïse Corbaz, Adolf Wölfli, etc.), qu’il complète par des pièces en sa possession (Walter Arnold Steffen, Alois Wey, etc.). Parfois sauvages et libres dans leur geste, d’autres fois précises et riches en détails, ces œuvres racontent l’homme, la nature, l’architecture et la symbolique.

L’exposition est produite par la Collection de l’Art Brut à Lausanne et réalisée en collaboration avec l’Aargauer Kunsthaus.

Aargauer Kunsthaus du 26.01. au 28.04.2019
Aargauerplatz 
5001 Aarau

Communiqué de presse de l'exposition en français, en allemand, en anglais

L'exposition dans les médias:
kulturtipp, Kunst ohne Dressur, 19 janvier 2019
NZZ, Bei dieser Kunst geht es nicht um Können, sondern um Müssen – daneben erscheint das Nichtkönnen unwichtig, 22 février 2019