Séminaire "De la trinité en déroute au sinthome"

21.05.2016 - recherche

Séminaire animé par Lise Maurer
Samedi 21 mai   2016
De 14 heures à 16 heures 30


Lucienne Peiry, Historienne de l’art, docteur ès lettres présente :
Le jardin encyclopédique d'Armand Schulthess
Fonctionnaire fédéral, Armand Schulthess (1901-1972) mène pendant de nombreuses années une vie ordinaire et sans histoire. Il est décrit par son supérieur comme un homme « effacé, silencieux, modeste », qui « effectue son travail consciencieusement ».
Pourtant, en 1951, alors âgé de cinquante ans, l’employé de bureau largue brusquement les amarres. Schulthess fait table rase de sa situation professionnelle au Département de l’Economie publique, quitte Berne pour s’installer dans sa propriété tessinoise, une châtaigneraie à Auressio, où il mène une existence autarcique. Son exil est géographique, social et mental.
Il se consacre pleinement, pendant plus de vingt ans et jusqu’à sa mort, en 1972, à la réalisation de son projet utopique qui témoigne de ses obsessions artistiques et philosophiques.
Le créateur d’Art Brut scénographie non seulement son immense domaine de 18000 mètres carrés, créant chemins, sentiers, passerelles, ponts, escaliers, échelles et points de vues, mais il l’ornemente et l’enrichit avec inventivité et rigueur.
Il intervient sur l’environnement, accrochant, clouant et nouant aux branches et aux troncs des arbres plusieurs centaines de plaques de tôle peintes, recouvertes d’inscriptions. Les contenus renvoient à différents domaines, tels la géométrie, la psychanalyse, l’astronomie, la littérature, les mathématiques, la cristallographie, la physique nucléaire, la mécanique, la calligraphie chinoise, l’érotisme, la cuisine, le sexe féminin ou encore la musique. Ces plaques vibrent au vent et scintillent à la lumière.
Animé par l’idée et le désir de topographier et de spatialiser l’ensemble des connaissances, Schulthess crée, à ciel ouvert, un jardin du savoir à dimension encyclopédique. Il se fait démiurge, tentant de réorganiser le cosmos et de réordonner la pensée humaine.
Son œuvre onirique renvoie à la Grèce antique, où Platon avait ouvert sa propre école de philosophie, dans les jardins, hors de la ville. De même, Schulthess conçoit un lieu inspirant, en plein air, conjuguant culture et nature, conditions qui offrent la possibilité de relier l’esprit à l’émotion.
Une exposition consacrée à Armand Schuthess est présentée actuellement en Suisse, à Lugano, au MASI (Musée d'Art de la Suisse italienne), jusqu'au 19 mai 2016    

G.R.E.C
Groupe de Recherches et d’Etudes Cliniques
Secrétariat, tel : 01.46.27.85.68 à Asnières
Samedi 21 mai   2016
De 14 heures à 16 heures 30

Institut Protestant de Théologie
83 Boulevard Arago – 75014 PARIS
Participation aux frais sur place 9 euros