Ernst Kolb - Du 9 février au 17 juin 2018


affiche expo Ernst Koob

Avant d’être reconnu pour ses œuvres, Ernst Kolb (1927-1993) se fait remarquer à Mannheim, en Allemagne, par sa présence à toutes sortes de manifestations publiques. Surnommé « citoyen Kolb », curieux de tout et éclectique, il s’invite à des vernissages et des conférences. Trimballant toujours avec lui un ou plusieurs sacs en plastique remplis d’objets et de papiers récupérés, il participe autant à des colloques universitaires, des assemblées politiques qu’à des concerts de rock ou de musique populaire. Cet original omniprésent dans les événements culturels de sa ville n’hésite jamais à prendre la parole pour exprimer son avis, en un flot de mots, parfois incompréhensible.

« L’homme aux sacs plastiques » est particulièrement discret sur son histoire personnelle, peut-être gêné par son statut de chômeur et ses origines modestes. Beaucoup ignorent que dans le secret de sa chambre, il emploie le verso des prospectus – menus du jour, annonces d’expositions, programmes de concert – récoltés un peu partout pour créer une multitude de dessins. Ernst Kolb s’adonne de manière régulière à cette activité à partir de l’âge de cinquante ans, quand une allergie le contraint à abandonner son métier de boulanger.

Dans le domaine de l’Art Brut, ce sont souvent des proches ou des connaissances fortuites qui sont amenés à rencontrer, à reconnaître un créateur insolite, contribuant ainsi à la découverte et à la valorisation d’œuvres dont le destin aurait été plus qu’incertain. Pour Ernst Kolb, qui ne se considère pas comme un artiste et ne cherche pas à exposer ce qu’il appelle ses « gribouillages », deux hommes vont jouer un rôle fondamental. Le peintre et sculpteur Uli Lamp lui offre une place dans son atelier et met à sa disposition du matériel, alors que l’écrivain Rolf Bergmann devient son ami. Il sera également le défenseur de son travail et publiera deux ouvrages sur lui, dont une biographie détaillée.

L’exposition, première présentation dans une institution muséale, propose un ensemble

d’œuvres appartenant à la Collection de l’Art Brut, auxquelles s’ajoutent des pièces généreusement prêtées par un collectionneur. Réalisés au stylo-bille sur de petits formats, la majorité des dessins représentent des personnages ou des scènes de la vie quotidienne. Des portraits et des figures fantastiques se plient et se contorsionnent comme pour occuper au maximum l’espace de la feuille. Les compositions d’Ernst Kolb se distinguent par le mouvement, à la fois souple et volontaire, imprimé aux corps courbés et par un trait vif, précis et énergique.

Commissariat :

Anic Zanzi, conservatrice à la Collection de l’Art Brut

L'exposition "Ernst Kolb" dans la presse:
24Heures, Florence Millioud-Henriques, "Ernst Kolb rentre dans le cadre avec un drôle de bonheur dessiné trait pour trait", 13 février 2018
RTS UN, émission Couleurs locales, "Depuis le château de Beaulieu, temple de l'Art Brut à Lausanne", 9 février 2018
Le Temps, Gill Gasparina, "Ernst Kolb, fantaisie au stylo-bille", 2 mars 2018


Informations pratiques

Dates

du 9 février au 17 juin 2018

Vernissage public

jeudi 8 février 2018, 18h30

Publication

Ernst Kolb, Lausanne, Collection de l’Art Brut, 2018, 48 pages, 30 ill. couleur, textes de Camille Luscher et Anic Zanzi.


Visites sur demande

Pour groupes (dès 4 ans) et classes : visites sur demande (en français, allemand, anglais et italien)

Accessibilité

L'exposition. Ernst Kolb n'est pas accessible aux personnes à mobilité réduite.

Événement (s) associé (s)

  • Visite commentée gratuite de l'exposition "Ernst Kolb" COMPLET - samedi 3 mars 2018, 14:00
  • Vernissage public de l'exposition "Ernst Kolb" - jeudi 8 février 2018, 18:30

Biographie(s)

Boutique