Michel Nedjar - la magie de l'envers - Du 9 juin au 29 octobre 2023


nedjar michel

Cette première exposition monographique lausannoise dédiée à Michel Nedjar met en valeur l’important corpus d’œuvres de cet auteur, dont les premiers travaux sont entrés en 1981 à la Collection de l’Art Brut. Par la suite, ce fonds a été enrichi, notamment grâce à une généreuse donation de l’artiste.

 

Si des poupées de Michel Nedjar ont souvent été montrées au sein de la collection permanente ou dans le cadre  de présentations thématiques, cette exposition dévoile une part plus importante de sa production : des poupées issues de diverses séries, des peintures, des dessins au crayon, à la craie grasse ou au pastel, des assemblages cousus qu’il nomme « coudrages », de l’art postal, ainsi qu’une sélection de films expérimentaux dont il est le réalisateur.

 

De nationalité française, Michel Nedjar est né en 1947 dans une famille juive où se conjuguent les traditions ashkénaze et séfarade. Son père tailleur est originaire d’Alger ; quant à sa mère, polonaise, elle s’installe à Paris vers 1923, fuyant les pogroms. Le documentaire Nuit et brouillard d’Alain Resnais, que Nedjar voit en 1961 à l’âge de 14 ans, lui fait prendre conscience de la Shoah et de l’histoire de sa famille, en grande partie disparue dans les camps de concentration. Ce film sera le déclencheur de sa création artistique.

 

Enfant déjà, Michel Nedjar se passionne pour le « shmatèss » (le tissu) et les poupées qu’il habille et transforme. Il voyage dans plusieurs pays d’Europe et d’Asie, mais aussi au Mexique, où il se familiarise avec les rituels magiques traditionnels et les poupées d’envoûtement. À son retour à Paris, en 1976, il crée ses premières poupées fétiches. Confectionnées à l’aide de tissus, de chiffons et de sacs en plastique qu’il assortit de plumes, de morceaux de bois, de paille, de ficelle et de coquillages trempés dans des bains de teinture, de terre et de sang, elles font partie de la grande série des « Chairdâmes ». Par la suite, il conçoit d’autres séries : les poupées de voyage, les poupées « Pourim » (du nom de la fête juive), les poupées renversées et les poupées « coudrées », confectionnées à l’aide d’une technique personnelle associant couture et collage. Depuis 1980, il réalise des dessins à la cire et à la peinture sur des supports de récupération, des bas-reliefs en plâtre ou en papier mâché, ainsi que des « coudrages », composés d’images imprimées, de coupures de magazines, de photographies et d’emballages qu’il collecte, puis assemble et coud sur du tissu ou du papier.


Informations pratiques

Dates

Du 9 juin au 29 octobre 2023

Vernissage

Jeudi 8 juin 2023

Accessibilité

L'exposition. Michel Nedjar - la magie de l'envers est accessible aux personnes à mobilité réduite.