Lanz, Madeleine

Mon dessin
  • Mon dessin
  • sans titre
  • Courage !! Pour Line ? Dessin 1
  • sans titre
  • sans titre
  • Merci
  • sans titre
  • Portrait de Magdalena Lanz

Mon dessin

Magdalena Lanz, Mon dessin, 2008, mine de plomb, crayon de couleur et craie grasse sur papier, 33 x 23 cm, photo : Atelier de numérisation – Ville de Lausanne, Collection de l’Art Brut, Lausanne

Auteurs

Lanz, Madeleine, (1936 - 2014), Suisse

Biographie

Née en Suisse, à Genève, Madeleine Lanz est la seconde d’une fratrie de quatre enfants. Son père est électricien et sa mère femme au foyer. Pour cette enfant au psychisme fragile, la scolarité est laborieuse ; régulièrement punie, elle ne parvient pas à s’épanouir et trouve refuge dans le dessin. Elle y consacre plusieurs heures par jour, autant à l’école qu’à la maison. Jeune adulte, alors qu’elle vient d’achever une formation de couturière, Madeleine Lanz est bouleversée par le décès de son frère, puis par une déception amoureuse, survenue peu de temps après. Hospitalisée pour dépression, elle est diagnostiquée schizophrène et contrainte d’arrêter son travail. Par la suite, la jeune femme vit chez sa mère, qui prend soin d’elle jusqu’à son décès en 1975. Madeleine Lanz est alors placée dans une institution psychiatrique dans le canton de Vaud, où elle restera près de vingt-huit ans, toujours très entourée par ses sœurs. 

En 2003, elle est accueillie dans un établissement pour personnes âgées ; les ateliers qui y sont proposés lui permettent de renouer avec le dessin. Totalement autodidacte, Madeleine Lanz travail avec spontanéité et avidité. À la suite d’une période d’hospitalisation en 2008, elle réalise une série de dessins qui témoignent d’une prise de liberté et d’un enthousiasme inédits. Elle utilise le papier qu’elle reçoit, soit de la part de sa sœur, soit au sein de l’établissement. L’auteure récupère également les menus de l’EMS au dos desquels elle dessine. Compositions florales ou géométriques originales et bigarrées, ses travaux sont exécutés au crayon de couleur, à la craie grasse, à la mine de plomb et à la gouache. Elle décède des suites d’un diabète, à l’âge de septante-huit ans. 

Boutique

Exposition (s) à la Collection Art Brut