Perugi, Italo

sans titre
  • sans titre
  • sans titre
  • sans titre
  • sans titre

sans titre

Italo Perugi, sans titre, entre 1970-1971, Bois sculpté, 38.5 x 7 x 8.2 cm, Photo : Christian Bérard, Atelier de numérisation ¬- Ville de Lausanne Collection de l’Art Brut, Lausanne

Auteurs

Perugi, Italo, (1900 – 1972), Italie

Biographie

Italo Perugi (1900 – 1972) est originaire de Torano, un petit village au nord de Carrare, en Toscane (Italie), à proximité des fameuses carrières de marbre blanc. Il est scolarisé jusqu’à l’âge de dix ans, comme tous les enfants de ce village à cette époque, pour être ensuite formé comme « bagazzo », apprenti carrier en dialecte. À vingt ans, il fait son service militaire et rencontre sa future femme. Ils se marient en 1924 et ont un fils l’année suivante.


En 1936, victime d’un accident lors du déplacement d’un bloc de marbre, il perd quatre orteils, sans pour autant obtenir de retraite anticipée. Il arrête de travailler dans les carrières à l’âge de cinquante-deux ans, après l’opération d’un ulcère. Sa maigre pension le contraint à trouver d’autres sources de revenus, notamment la concession du téléphone public de Torano et la tenue d’une petite infirmerie, poste qu’il doit à son expérience d’infirmier dans l’armée lors de la Seconde Guerre mondiale.


C’est vers 1970 qu’il commence à sculpter des buches et réaliser des meubles de poupées pour sa petite-fille. Il fabrique de petites tables, des chaises pour enfants et des sculptures de personnages assis sur des chaises. Appréciant de plus en plus cette activité, il s’y consacre totalement et sculpte des buches de plus grande dimension et des blocs de bois en bas-reliefs. Des silhouettes archétypiques, souvent masculines, deviennent un motif récurrent. Il décède peu après des suites de son ulcère.


Exposition (s) à la Collection Art Brut