Teuscher, Gaston

sans titre
  • sans titre
  • sans titre
  • sans titre
  • sans titre
  • sans titre
  • sans titre
  • sans titre
  • sans titre

sans titre

Gaston Teuscher, sans titre, s.d., stylo-bille et goudron sur papier d’emballage à cigarette doré, 5,2 x 8,2 cm, photo : Claudine Garcia, Atelier de numérisation – Ville de Lausanne, Collection de l’Art Brut, Lausanne

Auteurs

Teuscher, Gaston, (1903 - 1986), Suisse

Biographie

Gaston Teuscher est issu d’une famille de paysans établie à Montherod, près d’Aubonne, en Suisse. Sa mère, à laquelle il est très attaché, exerce la profession de sage-femme ; son père est employé dans des fermes. Il manifeste dès sa petite enfance un fort esprit d’indépendance. À la fin de sa scolarité, Gaston Teuscher voyage et donne des cours de français et de gymnastique dans différents pays d’Europe pour subvenir à ses besoins. De retour en Suisse, il exerce la profession d’instituteur, en choisissant toutefois toujours des postes de remplaçant qui lui laissent une grande liberté. Durant son temps libre, il sillonne la Suisse en train pour le seul plaisir des trajets. Une fois à la retraite, grâce à l’abonnement général, il continue à beaucoup voyager et parcourt parfois des centaines de kilomètres pour se rendre dans un restaurant de Lucerne ou de Lugano ; très sociable, il fait ainsi de nombreuses rencontres sans lendemain. 

En 1974, à l’âge de septante et un ans, Gaston Teuscher commence subitement à dessiner. Il décrit cette activité comme totalement impulsive ; il exécute des compositions de très petit format sur le papier argenté ou doré qu’il récupère dans les paquets de cigarettes ou sur des nappes de restaurant. En exploitant les taches et les déchirures de ces supports, il trace à la mine de plomb ou au stylo-bille des visages et silhouettes qu’il rehausse de couleur à l’aide de marc de café, de goudron de cigarette, de cendre et de vin. Gaston Teuscher a le sentiment que les formes qu’il représente préexistent à son dessin et qu’il ne fait que les révéler à travers ce processus. Il brunit aussi ses œuvres avec la flamme d’un briquet. En deux ans, cet auteur prolifique, qui travaille dans le train, au café ou dans la rue, a confectionné près d’une dizaine de milliers de dessins.

Exposition (s) à la Collection Art Brut