"Et pourquoi moi je dois parler comme toi" spectacle à partir des textes d’art Brut au Festival d’Avignon 2018

29.05.2018 - general

Du 19 Juillet au 22 Juillet 2018
Salle : Le Tinel de la Chartreuse, Villeneuve-lès-Avignon  

Distribution
Avec Anouk Grinberg, Nicolas Repac 
Textes Aloïse Corbaz, Samuel Daiber, Joseph Heu, Justine Python, Jeanne Tripier, Adolf Wölfli  
Adaptation Anouk Grinberg 
Musique Nicolas Repac 
Collaboration artistique Kên Higelin 
Lumière Joël Hourbeight

On les prenait pour simples, dérangés. Ils étaient juste réfractaires à une norme, ou plus réceptifs à certains canaux de l'esprit. Pendant leurs années d'enfermement, ils ont écrit des missives pour qu'on se souvienne d'eux. Paroles d'espoir, d'amour, confessions, reproches, incompréhensions, désirs fous, leurs textes dits d'art brut sont d'authentiques chants de vie. « Je ne veux pas qu'on me rature de la circulatute », écrit Daiber Samuel Ernest que nul jusqu'à aujourd'hui n'avait lu. Le plus souvent, ces femmes et ces hommes enfermés dans des institutions ne savaient pas pourquoi, et aucun d'eux, bien sûr, ne pensait faire de l'art. Et pourtant. « C'est l'art à la naissance de l'art » pour Anouk Grinberg qui, avec la complicité de Nicolas Repac, décide de faire entendre ces écrits inconnus du public où éclatent des paroles d'une force absolue, riches d'inventions langagières. En joignant leurs « voix » de comédienne et de musicien, ils font résonner ces auteurs méconnus avec des poètes tels que Henri Michaux, Emily Dickinson ou Ingeborg Bachmann. Car l'essentiel est « de faire sortir ces textes du ghetto de la folie, et d'épouser la vie qu'ils contenaient. Même si parfois c'est triste, c'est gai. Parce qu'on y retrouve nos frères. »

Informations, réservations ici