Marye, Simone

sans titre
  • sans titre
  • Le saint, Bouddha
  • sans titre
  • sans titre
  • sans titre
  • sans titre
  • Simone Marye adore Dieu et Boudha
  • Portrait de Simone Marye

sans titre

Simone Marye, sans titre, entre 1958 et 1959, mine de plomb et crayon de couleur sur papier, 31 x 24 cm, photo : Atelier de numérisation – Ville de Lausanne, Collection de l’Art Brut, Lausanne

Auteurs

Marye, Simone,

(1890 – 1961), France

Biographie

Simone Marye (1890 – 1961) est issue d’une famille de médecins, riche et mondaine. Née à Paris, elle passe une partie de son enfance en Amérique du Sud jusqu’à ce que le décès de son père contraigne la famille à revenir en France. Dès l’âge de treize ans, Simone Marye intègre pleinement le monde du travail. La jeune fille se fait d’abord embaucher dans une maison de couture, enseigne le français dans un collège en Angleterre, puis donne des cours de danse. Quand arrive la Première Guerre mondiale, elle rejoint la Croix-Rouge et cuisine pour les soldats en transit, la population déplacée et les pauvres. Quelques années plus tard, elle devient antiquaire, avant d’exercer le métier d’artiste-sculpteur. De nature académique, ses travaux représentent des animaux coulés dans du bronze et font l’objet de nombreuses expositions. Dès 1933, elle s’établit quelques années au Caire dans le but de relancer sa carrière. De retour en France, et alors que la Seconde Guerre mondiale éclate, elle cesse toute activité artistique pour s’investir à nouveau auprès des plus démunis. Simone Marye connaît peu à peu une période de solitude et de pauvreté. Au terme d’un état de vagabondage misérable, elle est admise dans un hôpital psychiatrique à l’âge de soixante-sept ans. Dès lors, elle exécute de petits dessins dans un style naïf, où animaux et personnages se côtoient dans des formes qui tendent progressivement vers des symboles. Prêchant le bouddhisme et s’adonnant à la prière avec ferveur, elle y affirme avec force son imaginaire religieux. Ses dessins se peuplent de saintes et de saints aux imposantes auréoles, avec les bras tendus ou les mains jointes, entourés d’une végétation abondante et de créatures mystiques. Les mots « Il ou elle prie Dieu », ainsi apposés sur la plupart de ses compositions, viennent renforcer la place considérable de la prière dans l’univers de Simone Marye.

Boutique

Exposition (s) à la Collection Art Brut