Aloïse

Napoléon III à Cherbourg
  • Napoléon III à Cherbourg
  • Montreuse de tableau dans la bannière de Montreux
  • Mythe Atalante lance des pommes d'or
  • sans titre
  • Mme Cotty - bracelet retrouvé
  • Deux profils dessinés dans les montagnes
  • Sans titre
  • Portrait d'Aloïse

Napoléon III à Cherbourg

Aloïse, "Napoléon III à Cherbourg", entre 1952 et 1954, crayon de couleur et suc de géranium sur feuilles de papier cousues ensemble, 164 x 117 cm, © crédit photographique Collection de l’Art Brut, Lausanne

Auteurs

Aloïse, (1886-1964), Suisse

Biographie

Aloïse Corbaz, dite Aloïse, est née à Lausanne, en Suisse. Issue d’une famille nombreuse et modeste, elle a treize ans lorsque sa mère décède. À la fin de sa scolarité et après une année de pensionnat, elle reste un temps sans occupation stable. La jeune femme rêve de devenir cantatrice et, déjà à cette époque, rédige des écrits de propagande religieuse. Pour mettre un terme à une relation qu’elle désapprouve, sa sœur aînée ordonne le départ d’Aloïse pour l’Allemagne. Elle y occupe divers postes de gouvernante, notamment à Potsdam, à la cour de Guillaume II. Aloïse s’éprend alors de l’empereur et vit une passion amoureuse imaginaire. La déclaration de guerre l’oblige à quitter précipitamment le pays. De retour en Suisse, elle manifeste des sentiments religieux et pacifistes avec tant d’exaltation qu’elle est admise en 1918 à l’asile de Cery-sur-Lausanne, puis à l’asile de la Rosière, à Gimel-sur-Morges, où elle réside jusqu’à la fin de sa vie. 

Aloïse commence à écrire et à dessiner peu après son entrée à l’hôpital. Jusqu’en 1936, elle travaille en cachette, utilisant de la mine de plomb et de l’encre. Au besoin, elle se sert aussi de suc de pétales, de feuilles écrasées et de pâte dentifrice. Son support d’expression est du papier d’emballage parfois cousu avec du fil, afin d’obtenir de grands formats, ou des enveloppes, des morceaux de carton et des revers de calendrier. Elle fait également un usage intensif de cahiers à dessin, qui représentent un ensemble spécifique au sein de son œuvre. Elle y développe son univers fantasmé, privilégiant souvent le sens vertical du support. Aloïse est l’auteure d’une cosmogonie personnelle peuplée de personnages princiers, de figures politiques, comme Napoléon Bonaparte, et d’héroïnes historiques au regard bleu, comme Marie-Antoinette ou la reine Élisabeth.

Boutique

Exposition (s) à la Collection Art Brut